Les Actions
 
Le premier objectif est de promouvoir une FMC de haut niveau en proposant aux associations des règles de fonctionnement transparentes et méthodiques. Ainsi est édité chaque année un recueil rassemblant toutes les actions de formation continue réalisées localement dans le cadre de la FFR. Celui-ci doit faire partie intégrante de notre dossier de demande d'accréditation.

Le Congrès national annuel est dans notre spécialité la « grande fête » de la FMC. Les communications sont résolument orientées vers le côté pratique, applicable immédiatement en ville, des découvertes de la recherche médicale. Il répond ainsi au Congrès de la Société Française de Rhumatologie, plus orienté vers les avancées scientifiques et qui remporte aussi un très grand succès.

La FFR organise également des formations thématiques :

  • Formation à la radioprotection (rendue obligatoire pour ceux qui pratiquent a radiologie) pour laquelle nous sommes accrédités et avons délivré plus de 500 attestations.

  • En cours de finalisation, des formations à l'échographie, à l'hypnothérapie médicale, à la prise en charge de la douleur chronique, et en projet une multitude d'autres thèmes.

Toutes ces formations se font sous forme d'EPU en groupes restreints et interactifs, en privilégiant le côté pratique de l'enseignement.

La Fédération Française de Rhumatologie s'est engagée dans la démarche de l'évaluation, en développant le concept original du GREF (groupe de recherche en évaluation et formation) : une évaluation à la fois des connaissances et des pratiques, sur des thèmes choisis dans les pathologies courantes de ville.

L'évaluation est individuelle et anonyme (chaque participant est seul à connaître ses résultats) mais en groupe interactif dont on évalue aussi la moyenne et l'évolution sur le thème proposé. Le participant peut ainsi se positionner par rapport à ses confrères, il pourra de cette façon préparer son programme individuel de perfectionnement grâce à la documentation qui lui est remise en fin de séance.

Nous proposerons par la suite des réunions sur ces thèmes aux médecins généralistes s'intéressant plus spécialement à la rhumatologie.

La FFR édite la revue trimestrielle Le Rhumatologue, qui publie des articles de FMC sur les principaux pôles d'intérêt de la spécialité, ainsi que des articles et des informations socio-professionnelles en prise directe avec la rhumatologie libérale.

Enfin, la Fédération Française de Rhumatologie a constitué un groupe de médecins investigateurs, formés aux études cliniques, et prêts à tout moment à participer à la recherche thérapeutique proposée par les différents promoteurs.

La FFR et l’apport et avenir des biothérapies en rhumatologie :

Les biothérapies sont en rhumatologie une vraie révolution. D'abord pour les patients atteints de maladies rhumatismales inflammatoires graves, pour lesquels le pronostic de ces ffections a radicalement changé malgré les incertitudes sur les effets à long terme de ces traitements. Ensuite pour la spécialité, son mode d'exercice et son image auprès du public.

Pour la première fois sans doute, les gens prennent conscience de la possibilité d'améliorer voire de guérir les "rhumatismes". Certes des progrès considérables avaient été faits depuis des décennies dans la prise en charge des pathologies de l'appareil locomoteur, mais sans impact réel sur l'image de la rhumatologie et du rhumatologue auprès du public (et des médias). Cette avancée majeure de la thérapeutique, qui ne concerne qu'une partie des affections que nous prenons en charge, devrait aider à une prise de conscience des progrès accomplis, et à un regain de motivation et d'exigence des rhumatisants pour se donner les moyens, en faisant appel à des spécialistes expérimentés, d'obtenir une meilleure qualité de vie.

Ces nouveaux traitements font aussi de la rhumatologie une spécialité coûteuse pour la société, non plus seulement par le nombre de patients atteints (comme pour la lombalgie par exemple), mais aussi par les dépenses directes et indirectes (bilans, hospitalisations) occasionnées par leur mise en oeuvre.

Ceci nécessite une vraie réflexion sur l'organisation des soins, notamment en rhumatologie de ville où leur prise en charge rationalisée permettra de réelles économies et un progrès considérable au service des patients.

Développement des réseaux de soins :

La rhumatologie est, pour la plupart des pathologies rencontrées, une spécialité de proximité. Le rhumatologue libéral, par son expérience et sa disponibilité, est le mieux placé pour offrir aux patients souffrant d'affections de l'appareil locomoteur une prise en charge précoce et de qualité : diagnostic, gestes locaux, instauration et suivi des traitements, orientation si nécessaire. Lorsque ces affections posent des problèmes de santé publique, soit du fait du coût de leurs traitements (comme les biothérapies), soit parce que le taux de dépistage et de prévention est insuffisant pour de multiples raisons (comme l'ostéoporosepar exemple), il est de l'intérêt de tous de s'organiser en réseaux autour de ces pathologies afin d'optimiser, rationaliser et améliorer la prise en charge des patients.

Dans cet état d'esprit, la FFR développe actuellement le concept de réseaux OFFRES (Organisation de la FFR pour l'efficacité des soins) : chaque réseau local s'articule autour d'une association de rhumatologues libéraux, déjà opérationnelle, à laquelle vont s’associer tous les autres intervenants (médecins, paramédicaux, chirurgiens, services hospitaliers, travailleurs sociaux, etc ...) amenés à participer à la prise en charge de la maladie concernée.

Un tel réseau, tout en ayant une existence autonome par rapport à l'association, sera à même de valoriser le rôle du rhumatologue de ville par le maniement sûr (et à moindre coût) de thérapies avancées, et l'orchestration d'une prise en charge locale plus performante. S'inscrivant dans un contexte multidisciplinaire, il fera aussi du patient le partenaire actif, au sein d'une équipe proche de lui, de sa propre santé.

Toutes ces activités (FMC, formations thématiques, revue, congrès, évaluation, recherche biomédicale, réseaux) qui peuvent à première vue sembler disparates, font en réalité partie d'un ensemble cohérent : la formation permanente des rhumatologues.

Toutes sont référencées dans législation sur la formation médicale continue comme activités formatrices à part entière, car elles concourent, par la formation, l'information et l'objectif de la qualité, à l'amélioration du système de soins français.

Mentions légales